• Devis nettoyage gratuit
  • Nettoyage bureaux equipe service nettoyage
  • entretien bureaux bureau nettoyage
  • nettoyage de bureau et commerces
  • Client nettoyage france
  • respect environnement nettoyage

Les shampooings nettoyage

nettoyage des sols shampoing

La mousse est utilisée car elle permet d'apporter une solution nettoyage (eau + tensioactifs) avec le minimum d'eau et surtout le maximum de volume (il ne faut pas oublier que nettoyer un textile, c'est nettoyer un volume et non une surface comme pour les autres revêtements). La mousse par les tensio-actifs, le solvant et l'humidité qu'elle apporte va permettre la dissolution des salissures qui enrobent les fibres. Ces salissures seront ensuite (plus ou moins) extraites du revêtement après séchage par une aspiration soignée. Ceci à condition que le shampooing (produit) utilisé donne au séchage un résidu sec qui sera transformé en poussières (et aspiré) ; on comprend que si le produit utilisé laisse dans le textile un résidu collant et gras, il sera ensuite à l'origine d'un ré-encrassement plus rapide du revêtement: même les poussières adhérant aux résidus de produit ne pouvant plus être normalement éliminées par aspiration.

Le shampooing "au mouillé" :

Dans cette méthode, la mousse est produite sur le revêtement textile par brossage, au moment de la distribution d'une solution eau-shampooing; c'est la méthode où le taux d'humidité de la mousse est le plus élevé d'où son nom: au "mouillé".
Pour pratiquer cette méthode on utilise:
- une monobrosse équipée d'un réservoir à liquide et d'une brosse souple (vitesse normale), - d'un produit: shampooing dilué.

Cette méthode très efficace (action mécanique et taux d'humidité élevé) est une opération délicate qui nécessite de la part de l'exécutant une bonne connaissance des revêtements textiles et une bonne pratique, car le risque existe de trop mouiller le revêtement (retrait, séchage long) ou au contraire de détériorer le revêtement en ne fabriquant pas assez de mousse (la mousse jouant dans tous les shampooings un rôle lubrifiant entre la brosse et les fibres). La difficulté majeure étant d'effectuer sur tout le revêtement un travail "régulier" : évitant de voir apparaître après séchage des zones plus claires ou plus foncées.

Les shampooings "mousse sèche":

Le principe de ces techniques est de fabriquer de la mousse à un taux d'humidité réduit (8 à 15 % environ). Ces générateurs de mousse peuvent soit s'adapter sur une monobrosse, soit s'intégrer à une machine spécialement conçue pour travailler sur un revêtement textile. La machine possède une brosse (parfois deux brosses). Ce type de brossage peigne les fibres d'un velours, alors qu'une brosse à axe vertical écrase et peut arracher un velours par sa rotation. Il est moins traumatisant pour le revêtement textile. Ces shampooings "mousse sèche" présentent les avantages suivants :

- facilité pour l'opérateur de travailler régulièrement (il "voit" la mousse produite par la machine) ,
- temps de séchage plus court (2 à 5 heures environ) .

Par contre, le taux d'humidité de la mousse étant plus faible, le nettoyage (surtout dans le cas de revêtement très sale) est plus superficiel